Observatoire Vigne et Vin

Machine à vendanger - La « Selectiv' Process », des premiers utilisateurs conquis

( Publié le 19/08/2008 à 15h54 )
Préserver l’intégrité du raisin arrivant au pressoir est primordial pour éviter les goûts herbacés, les phénomènes oxydatifs et limiter les jus d’extraction. Pour répondre à cet objectif, la société Pellenc a récemment mis au point un nouveau système, la «Selectiv’ Process». Premiers témoignages d’utilisateurs, en attendant les prochains avis suite à la récolte 2008, recueillis par une étudiante de l'Esa d'Angers(*).

« Lacquisition de la machine Selectiv’ Process s’inscrit dans notre objectif d’économie de main-d’œuvre et d’évolution de la qualité, indique Bruno Barbot, chef de culture au Château d’Avrillé (49) qui a investi dans la nouvelle machine cette année, après des tests effectués l’an dernier. Nous l’avons constaté l’an dernier lors de la démonstration. Cela permet de supprimer la table de tri au chai et ainsi de se passer de huit personnes, ce n’est pas rien ». Propos que Laurent Guion, commercial chez Vitiloire44, société qui distribue la machine, confirme et ajoute que « cela réduit en plus les problèmes pour trouver du personnel pour ces tâches « très rébarbatives ».

Deux systèmes innovants ont été intégrés à cette nouvelle machine. Le premier, un égreneur linéaire "haute fréquence" qui permet de séparer les grains de la rafle par vibration et sans fractionnement de la rafle contrairement aux systèmes rotatifs classiques. Selon Laurent Guillon, ce système « permet de ne pas avoir de triturations des baies et donc d’obtenir à la fin plus de baies intactes et de limiter les goûts herbacés de la vendange ».


Le Château d'Avrillé a investi dans la nouvelle machine en 2008, pour vendanger ses 400 ha de vignes... (© Pellenc)

Une tête de récolte qui s'aligne automatiquement sur le cep

La seconde innovation réside dans la table de tri embarquée : « elle est bien pensée puisqu’elle permet, grâce à un système de rouleau réglé pour un diamètre défini, de laisser passer les grains et d’évacuer les rafles ainsi que les pétioles. Les autres corps étrangers tels que les bois morts, les feuilles, ou les escargots sont éliminés au préalable par un système de ventilation », explique Bruno Barbot.

Enfin, un autre avantage apprécié et mis en avant, la tête active de récolte, réglable entièrement depuis la cabine, « ce qui peut nous permettre de gagner du temps », précise Bruno Barbot.

Selon le constructeur, cette nouvelle machine à vendanger est adaptée à tous types de vignes, vieilles ou jeunes, et à tous les cépages. Ce que relativise le chef de culture, pour qui la machine semble moins adaptée aux raisins particulièrement sensibles à maturité, comme le Groleau gris et noir. Les premières utilisations sont très prometteuses mais ces bons résultats restent à confirmer sur des superficies plus grandes et un panel plus large de cépages. Réponses lors de la campagne de 2008…

Source : Viti-net
Auteur : Florie Bedouet, étudiante ESA Angers
N.B : (*)Article réalisé dans le cadre d'un partenariat entre Terre-net média (Viti-net, Terre-net, Web-agri, Terre-net occasions) et l'Ecole supérieure d'agriculture d'Angers (Esa). Pour en savoir plus sur les formations viticulture-oenologie de cette école, cliquez ICI.
Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


MessagerieMétéoForumAccès direct
PUB
Matériel d'élevage d'occasion
Sondage
Comptez-vous vous rendre sur les salons de rentrée (Innov-Agri, Space, Sommet de l'élevage...) ?
Abonnement PRO